Qu’est ce que le covoiturage ?

Le covoiturage consiste à partager un véhicule avec d’autres personnes lors d’un trajet. Pour cela, vous pouvez utiliser votre voiture et proposer à d’autres personnes de vous accompagner sur la totalité ou sur une partie de votre trajet. À l’inverse, si vous êtes sans véhicule, d’autres personnes peuvent vous proposer de partager le leur.

Cette solution rentabilise le déplacement, est plus écologique et permet de faire de belles économies !

N’hésitez pas à évoquer vos trajets dans votre entourage personnel ou professionnel afin de déterminer si vous pouvez y avoir recours, ou consultez les petites annonces de covoiturage.

Quelques règles essentielles

Un bon co-voiturage, ça se prépare. Et il est important de le préparer avec sérieux pour écarter tous les imprévus possibles.

Pour que vous ayez de bonnes relations avec vos partenaires de route vous devez convenir ensemble des points suivants que chacun devra respecter :

  • Les horaires : la ponctualité est de rigueur ! Et en cas d’annulation il est primordial de prévenir.
  • Les lieux de rendez-vous et de dépose.
  • La propreté : celle des passagers et du véhicule a toute son importance pour un voyage serein.
  • La participation financière de chacun.
  • La vérification d’assurance du véhicule au nom du conducteur et de son permis de conduire.
  • La vérification du permis du passager s’il est prévu qu’il conduise ou dans tous les cas ses papiers d’identité.
quelques règles pour faciliter le covoiturage

Quelle méthode pour bien partager les frais ?

Si votre covoiturage est régulier, il sera plus simple d’établir un tarif à la journée ou à la semaine. Vous pouvez également, si cela est possible, convenir d’une utilisation alternée de vos véhicules.

Le site ViaMichelin.fr vous permettra d’estimer facilement le coût d’un trajet. La plupart des sites de covoiturage proposent également des simulateurs pour estimer les frais.

Le tarif standard est de 5 centimes d’euros par kilomètre. Pour les petits trajets (moins de 20 kilomètres), il est recommandé d’appliquer un montant « rond », d’un euro par voyage par exemple.